Stages d'immersion 2021

Apiculture éthique et comparée

Formations complètes de 3 Jours

 

Cette année 2021, nous proposons plusieurs sessions de stage d'immersion sur une durée de 3 jours
 
3 au 5 avril - 24 au 26 Avril - 8 au 10 Mai - 22 au 24 mai - 5 au 7 Juin - 19 au 21 Juin - 
 
Aout : dates non fixées 
 
Chaque stage propose le même contenu en mettant l'accent sur les travaux de la saison à laquelle il a lieu. 
 
Le stage propose une approche comparative entre l’apiculture conventionnelle-moderniste (production de miel au centre de la démarche) et l’apiculture écologique-durable (préservation des abeilles au centre de la démarche). Il est axé sur la pratique afin de favoriser l’assimilation des gestes de l’apiculteur. La théorie est abordé de façon à éclairer la pratique mais aussi dans le but d’acquérir les connaissances indispensables pour bien débuter (sans se noyer dans une théorie inutile pour un débutant).

 

OBJECTIFS GENERAUX DE LA FORMATION :
- Découvrir le monde des abeilles et de l'apiculture sur le versant éthique mais aussi pratique
- Comprendre les différentes formes d’apiculture existantes et choisir celle qui nous convient
- Connaitre les différentes sortes de ruches existantes, leur fonctionnement et utilisations afin de faire son choix
- Entrer de façon simple, efficace et consciente dans la pratique de l’apiculture (immersion comparative)
- Enrichir sa pratique grâce a une approche sensitive et respectueuse des abeilles
- Découvrir et comprendre l’apiculture de biodiversité („abeilles rustiques“au centre de la démarche) et modifier_éventuellement_ son point de vue vis a vis des abeilles et de la pratique de l'apiculture.

 

OBJECTIFS OPÉRATIONELS
- Connaitre les différents travaux apicoles en fonction du type d‘apiculture et des saisons
- Avoir un 1er niveau de compréhension (et de „maitrise“) des principales techniques et opérations selon le type d’apiculture (Observation de la planche de vol, visites de saisons, gestion de l’essaimage , réunion de colonies faibles, sauvetage d’abeilles orphelines, nourrissements, préparation à l’hivernage…
- Connaître les produits de la ruche, leurs moyens de fabrications et leurs utilisations
- ’Etre capable d‘installer et de conduire (ou « accompagner ») son rucher

 

LE MOT DU FORMATEUR :
Le programme proposé peut éventuellement apparaitre trop ambitieux aux yeux de certains .. et il l’est peut etre en effet (mais, qui tente le plus, peut le moins“ ). Il a été longuement et minutieusement élaboré, puis remanié encore et encore au fur à mesure des précédentes cessions (réalisées depuis plus de 7ans) ; ce afin de tendre vers un efficacité pédagogique toujours plus accrue.
Cette „progression apidagogique“ représente donc le fruit (encore murrissant) de plus de 20ans de pratique apicole_dégagée de toutes contraintes de rendement et mettant les abeilles au centre de la démarche _ associée à une expertise Didactique sur la transmission des savoirs et savoirs faire dans le champs de l’apiculture et à une pratique pédagogique differenciée et metacognitive .
 
Le programme proposé n’a evidemment pas la prétention de faire de qui que ce soit un apiculteur confirmé en 3 jours ; il se fixe humblement et simplement comme but de vous fournir un bagage écologique et culturel mais aussi pratique afin de vous positionner en tant qu’apiculteur et de rentrer dans le monde de l‘ apiculture de façon consciente et éclairée.
En résumé il s’agit de : (1) vous permettre de comprendre le monde des abeilles ainsi que la situation dans laquelle elles sont et à laquelle elles doivent faire face. (2) vous permettre de comprendre le monde hétéroclite et plutôt ésotérique de l’apiculture. (3) vous mettre dans les meilleurs dispositions possibles après le stage afin d’être capable d‘installer et de conduire votre rucher (ou plutôt accompagner vos abeilles)_ mais évidemment, je le reprécise, on ne devient pas apiculteur ou apicultrice confirmée en 3 jours ; cela demande ensuite du temps, de la pratique, de l‘experience, de la patience, de la perseverance, des rencontres, des lectures ... On ne comprend pas encore tout des abeilles mais on les connait suffisamment pour pouvoir les protéger véritablement et sincèrement au lieu de poursuivre leur exploitation comme du vulgaire bétail à miel.
 

Plus d'infos

Bizbiz & Co Apidagogie

Le site de l'Apidagogie : Apiculture Ethique et Participative à vocation Pédagogique - Partage de Savoirs et Savoirs faire

Essaim bien garé

Rédigé par Frédo DIEZ - 21 juin 2013 - 3 commentaires

bel essaim !

 

le 6 Juin 2013,

Un essaim d'abeilles s' est installé dans un arbre du parking d'une résidence à Bègles.

De belle taille, il a fallu aller chercher une ruche 10 cadres car celui ci ne rentrait pas dans une ruchette 5 cadres ..

du coup, l'intervention s'est terminée a la nuit (ce qui rajoute un petit coté pimenté à la manip'..)

 

 

 

 

 

Ci après, détails de l'intervention (sans filet et sans trucages)... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           L'essaim est situé à environ 3,5m/4m de hauteur. la voiture qui était garée dessous a été déplacée. 

essaim dans l'arbre

                                        Il a fallu aller chercher une ruche 10 cadres et du matériel pour surélever le ruche dans laquelle l'essaim doit etre enruché 

            Après avoir déchargé le matériel, il faut essayer de mettre la ruche "au cul de l'essaim".. c'est haut !..

                            C'est un peu juste, dommage ! .. il manque 40 cms ; il va falloir faire avec car il n'y a plus de support pour surelever d'avantage la ruche.     La difficulté réside dans le fait que l'essaim ne pend pas en son entier, une partie est entremélée dans les branches (ce qui n'est pas visible sur les photos) 

 

  Allumage de l'enfumoir ..      et c'est parti !  .. il faut faire descendre les abeilles dans la ruche .. 

                   L'enfumage par le haut sert à guider les abeilles ; la branche est maintenue en tension vers le bas pour que les abeilles puissent entrer directement dans la ruche ..

l'opération est délicate ; le gros de la colonie est entré dans la ruche mais une partie reste accrochée à la branche.. dés que je relache la branche les abeilles restantes se regroupent  .. avec la nuit cela complique les choses car les abeilles ne volent plus.. il n'y a que 30 cms entre la grappe restante et la ruche mais les abeilles ne rentrent pas !!

                  il reste une grappe dans l'arbre et une partie des abeilles est tombée par terre (la ruchette sert a les attirer)

               Il faut continuer a essayer de faire entrer les abeilles qui sont restées sur la branche ! .. la vareuse est de rigueur car les abeilles ne se repèrant plus la nuit ne volent pas, mais marchent et entrent dans le tshirt !..

il reste des abeilles qui ne descendent pas                        les abeilles ne descendent plus ..  je coupe la branche  ..  pour  la poser directement sur la ruche..

                Pendant ce temps il faut regrouper les abeilles tombées par terre pour les mettre dans la ruche avec les autres .. l'idée était de les faire entrer dans la ruchette, mais elles se sont mises dessous .. il va falloir employer les grands moyens !

                  Les abeilles entraient dans la vareuse et le tshirt (ce qui occasionnait des piqures). La bonne tenue enfin trouvée,il s'agit maintenant de faire entrer tout le monde dans cette ruche pour l'emporter ..

                    les abeilles restées sur la branche ne descendant pas dans la ruche toutes seules .. il faut ruser .. 

                    Un cadre est placé au dessus de la ruche pour faire un pont, ainsi les abeilles descendent en marchant.. 

 

 

Toutes les abeilles sont maintenant dedans. (ouf !)

La ruche est fermée et une grille aérée est mise à l'entrée pour eviter que les abeilles ne ressortent.

 

 

 

 

              Avant d'être emportée, la ruche est sanglée ;

reste plus qu'a charger et à amener a plus de 3 kms

3 commentaires

#1 lundi 08 décembre 2014 @ 12:02 Coiffure a dit :

J'aimerais trop avoir un blog aussi génial que le tien, vraiment !

#2 mercredi 10 juin 2015 @ 14:45 Immobilier Particulier a dit :

Une rédaction qui répond à l’exigence de la rigueur merci

#3 samedi 27 juin 2015 @ 10:47 Elianne a dit :

Merci pour ce superbe article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot zjol ? :