Stages d'immersion 2021

Apiculture éthique et comparée

Formations complètes de 3 Jours

 

Cette année 2021, nous proposons plusieurs sessions de stage d'immersion sur une durée de 3 jours
 
3 au 5 avril - 24 au 26 Avril - 8 au 10 Mai - 22 au 24 mai - 5 au 7 Juin - 19 au 21 Juin - 
 
Aout : dates non fixées 
 
Chaque stage propose le même contenu en mettant l'accent sur les travaux de la saison à laquelle il a lieu. 
 
Le stage propose une approche comparative entre l’apiculture conventionnelle-moderniste (production de miel au centre de la démarche) et l’apiculture écologique-durable (préservation des abeilles au centre de la démarche). Il est axé sur la pratique afin de favoriser l’assimilation des gestes de l’apiculteur. La théorie est abordé de façon à éclairer la pratique mais aussi dans le but d’acquérir les connaissances indispensables pour bien débuter (sans se noyer dans une théorie inutile pour un débutant).

 

OBJECTIFS GENERAUX DE LA FORMATION :
- Découvrir le monde des abeilles et de l'apiculture sur le versant éthique mais aussi pratique
- Comprendre les différentes formes d’apiculture existantes et choisir celle qui nous convient
- Connaitre les différentes sortes de ruches existantes, leur fonctionnement et utilisations afin de faire son choix
- Entrer de façon simple, efficace et consciente dans la pratique de l’apiculture (immersion comparative)
- Enrichir sa pratique grâce a une approche sensitive et respectueuse des abeilles
- Découvrir et comprendre l’apiculture de biodiversité („abeilles rustiques“au centre de la démarche) et modifier_éventuellement_ son point de vue vis a vis des abeilles et de la pratique de l'apiculture.

 

OBJECTIFS OPÉRATIONELS
- Connaitre les différents travaux apicoles en fonction du type d‘apiculture et des saisons
- Avoir un 1er niveau de compréhension (et de „maitrise“) des principales techniques et opérations selon le type d’apiculture (Observation de la planche de vol, visites de saisons, gestion de l’essaimage , réunion de colonies faibles, sauvetage d’abeilles orphelines, nourrissements, préparation à l’hivernage…
- Connaître les produits de la ruche, leurs moyens de fabrications et leurs utilisations
- ’Etre capable d‘installer et de conduire (ou « accompagner ») son rucher

 

LE MOT DU FORMATEUR :
Le programme proposé peut éventuellement apparaitre trop ambitieux aux yeux de certains .. et il l’est peut etre en effet (mais, qui tente le plus, peut le moins“ ). Il a été longuement et minutieusement élaboré, puis remanié encore et encore au fur à mesure des précédentes cessions (réalisées depuis plus de 7ans) ; ce afin de tendre vers un efficacité pédagogique toujours plus accrue.
Cette „progression apidagogique“ représente donc le fruit (encore murrissant) de plus de 20ans de pratique apicole_dégagée de toutes contraintes de rendement et mettant les abeilles au centre de la démarche _ associée à une expertise Didactique sur la transmission des savoirs et savoirs faire dans le champs de l’apiculture et à une pratique pédagogique differenciée et metacognitive .
 
Le programme proposé n’a evidemment pas la prétention de faire de qui que ce soit un apiculteur confirmé en 3 jours ; il se fixe humblement et simplement comme but de vous fournir un bagage écologique et culturel mais aussi pratique afin de vous positionner en tant qu’apiculteur et de rentrer dans le monde de l‘ apiculture de façon consciente et éclairée.
En résumé il s’agit de : (1) vous permettre de comprendre le monde des abeilles ainsi que la situation dans laquelle elles sont et à laquelle elles doivent faire face. (2) vous permettre de comprendre le monde hétéroclite et plutôt ésotérique de l’apiculture. (3) vous mettre dans les meilleurs dispositions possibles après le stage afin d’être capable d‘installer et de conduire votre rucher (ou plutôt accompagner vos abeilles)_ mais évidemment, je le reprécise, on ne devient pas apiculteur ou apicultrice confirmée en 3 jours ; cela demande ensuite du temps, de la pratique, de l‘experience, de la patience, de la perseverance, des rencontres, des lectures ... On ne comprend pas encore tout des abeilles mais on les connait suffisamment pour pouvoir les protéger véritablement et sincèrement au lieu de poursuivre leur exploitation comme du vulgaire bétail à miel.
 

Plus d'infos

Bizbiz & Co Apidagogie

Le site de l'Apidagogie : Apiculture Ethique et Participative à vocation Pédagogique - Partage de Savoirs et Savoirs faire

Chasse aux frelons qui chassent 18/09/2013

Rédigé par Frédo DIEZ - 18 septembre 2013 - 3 commentaires

 

dérapage controlé  L''Automne pointe le bout de son nez et avec lui Vélutina Nigrithorax aussi (comme tous les ans chez nous depuis une dizaine d'années maintenant).. la pression commence à se faire sentir devant les ruches : les frelons asiatiques sont de plus en plus nombreux à chasser .. leurs nids sont arrivés à un stade de maturation ou il ya beaucoup de larves à nourrir.. 

Actuellemnent, nous attrapons environ 20-30 frelons à la demi heure sur nos ruchers urbains à Bordeaux..(un peu moins en péri-urbain et rural ou il ya un léger retard). La pression des frelons va encore s'intensifier en Octobre_le mois le plus difficile_ ; par exemple, à la mi Octobre 2012, on pouvait attraper facilement 50 frelons minimum en une demi heure (et jusqu'à 100) sur nos ruhers de la bastide (Niel) ou Bougainville (Bacalan). 

En desespoir de cause (et entre autres actions), nous nous mobilisons (comme nous pouvons) pour défendre physiquement nos ruchers (pédagogiques et partagés).. là n'est pas la solution, bien evidemment !.. Mais plutôt que de ne rester à rien ne faire en s'appitoyant sur la situation, nous cherchons, testons, expérimentons .. et faisons ce que nous pouvons pour aider nos abeilles .. à être moins stréssées déja ; à etre mieux protégées, et à mieux se défendre contre l'exterminateur Vélutina Nigrithrax (voir articles rubrique défense des ruches ) .. 

ci après : 1) Rucher Urbain NIEL (Bordeaux bastide)  /  2) rucher urbain Bougainville (Bordeaux bacalan - Nord)

La technique que nous utilisons pour soulager quelque peu nos abeilles de la predation directe des frelosn recquiert prudence et connaissance des hymenoptères .. il faut aborder les ruches par l'arrière pour ne pas inquieter les gardiennes devant la ruche (on évite ainsi les piqures de défense) ; l'approche par l'arrière permet aussi de surprendre le frelon lorsqu'il pratique son vol stationnaire devant la ruche attendant les butineuses sur le retour.

  

le revers marche bien ! (c'est mon coup préféré) .. dans l'action parfois devant ! .. un fois attrapé on le plaque au sol pour l'écraser ! ..  

Une fois le frelon saisi, il faut le maintenir dans le fond du filet et arriver à le plaquer au sol sans qu'il n'arrive à s'échapper ..

                           

après on l'écrase (c'est terrible ! ) .. attention ! il est vif et résistant faire vite et bien écraser comme une cigarette.. repos du guerrier 

Ben veille à  Bougainville ! .. 2 passages par semaine ..                                                      

Il utilise la techchine du "chopper le frelon par dessous" ; il a choisi la voilette pour protéger ses yeux et son visage.

Attention a ce que le filet ne touche pas les gardiennes lorsqu'on attrape le frelon: elles risquent d'avoir peur et défendre .. Eviter aussi que le montant en fer ne touche la ruche ou la palette de support: cela fait une petit onde de choc que les abeilles ressentent à l'intérieur (ça peut les inquiéter..). Si une abeille est prise au filet en même temps qu'un frelon, il est possible d'écraser le frelon et libérer l'abeille ensuite. On peut asssi attraper le frelon juste lorsqu'il saisit une abeille entre ses pattes, ils sont faciles a attraper car alourdis par la proie(abeille) ; si on est rapide le frelon surpri lachera l'abeille avnat de luis assener le coup de mandibules mortel.

   peut-être qu'un jour la chasse au Vélutina Nigrithorax deviendra discipline olympique ?  

               

        Nyssia a choisi la protection occulaire 4D   

 

Les abeilles remercient toutes celles et tous ceux qui se mobilisent dans la démarche ..

beaucoup diront ou disent peut etre déja que tout cela n'est que "coups d'épées dans l'eau "; d'aucun doivent même nous trouver peut être ridicules .. ("tout est relatif" disait Einstein) .. Quoi qu'il en soit décentrons nous ! ( de l'Européocentrisme, j'entends ) ..  et envisageons comment ailleurs, les peuples qui (à notre époque) n'ont pas nos moyens techniques (et technochratiques) font face à ce genre de problème.. ce n'est pas difficile, les exemples pullulent à travers le monde.. le monde (des bonnes ideés) ne s'arrete pas à nos frontières ..(peut etre commence t'il même au delà  ?) .. je constate à mon humble niveau que partout, la mobilisation fait la force ..

 

3 commentaires

#1 dimanche 25 janvier 2015 @ 15:06 Draad a dit :

Ca fait peur les frelons x)
http://bizbizeco.org

#2 samedi 27 juin 2015 @ 11:02 Maria a dit :

Merci pour ce superbe article

#3 mardi 11 octobre 2016 @ 19:11 fred a dit :

Bonjour
je les assommes avec une tapette a mouche puis je les met dans un pot avec tres peut d’anti fourmis en poudre et je les relâches il reparte pas a tout les coups,mes pour ceux qui arrive a repartir il vont contaminer le nid ,sa marche pas trop mal car aux bout de quelques jours il y a na moins ..

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot jsrjiu ? :